Comment les noms de famille sont-ils apparus? (origine, transmission, et plus encore)

On utilise les noms de famille pour la première fois en Chine, il y a plus de 5.000 ans. En France, le début de l’emploi des noms de famille, tels qu’on les connaît aujourd'hui, remonte au Moyen Âge. 

Les noms de famille commencent à apparaître suite à l’introduction des noms de baptême par l’église. Associé à un nom personnel, le nom de baptême devient peu à peu un nom de famille.

L’origine et l’évolution de cette manière de s’identifier suit un passionnant périple historique lié à divers facteurs comme vous allez le découvrir dans cet article. Partez donc avec nous à la recherche de votre ancêtre initial.

Comment les noms de famille sont-ils apparus?

Quelle est l’origine des noms de famille? 

En France, on ne commence à arborer, plus ou moins légalement, nos noms de famille, qu’aux environs du 12ᵉ siècle. Il s’agit donc d’une utilisation relativement tardive, qui est née petit à petit de l’usage, et non d’une quelconque obligation juridique.

L’origine des noms de famille est étroitement liée au christianisme et à son impact sur la population. Ceci dit, il ne faut pas non plus sous-estimer le rôle des gaulois, des romains et des invasions barbares. 

À tout cela, s’ajoutent des influences culturelles et socio-économiques variées, comme l’augmentation de la population et l’endoctrinement ecclésiastique.

Les noms de famille durant l’époque des gaulois 

Bien que les Gaulois ne portent qu’un identifiant unique, on retrouve aujourd’hui des traces de leurs noms dans 3% des noms des Français. 

Avant l’expansion romaine, les gaulois portent un seul nom qu’ils ne transmettent pas à leur descendance. Il se nomment seulement pour se distinguer des autres, souvent pour se mettre en valeur. Vercingétorix se nomme par exemple ainsi pour souligner qu’il est le “chef suprême des guerriers”.

Cette habitude bat de l’aile avec la venue des romains. Ces derniers, dès leur entrée en Gaule, diffusent leur savoir-faire en la matière. Les Gaulois se mettent donc à rajouter à leur nom unique un gentilice (nom de clan) et un cognomen (nom de famille).

Cette évolution ne tarde pas à disparaître avec les invasions barbares. Les envahisseurs rétablissent vite l’usage du nom unique. Néanmoins, avec la poussée démographique, plusieurs homonymes voient le jour. La population commence à se doter de surnoms distinctifs (Le Chauve, Le Petit…). Certains d’entre eux font office de noms de famille jusqu’à nos jours.

Cette situation se poursuit jusqu’à l’avènement du christianisme. Beaucoup de nouveaux convertis troquent leurs surnoms contre des noms de baptême (traditionnels, latins ou chrétiens) et se les transmettent de père en fils.

Les noms de famille au Moyen Âge 

C’est au Moyen Âge que la construction des noms de famille connaît son essor ultime. La croissance à la fois économique et démographique favorise l’apparition de beaucoup d’homonymes. De ce fait, dès la première moitié du XIIe siècle, la double dénomination devient progressivement la norme.

L’église pousse les parrains et les marraines à choisir des noms de baptême pour les nouveaux nés. Ils optent toujours pour des noms religieux qui se transmettent de père en fils. Raison pour laquelle les noms des saints patrons soient aujourd’hui plus fréquents que les noms Gaulois ou Germaniques dans les registres des noms de famille en France.

À ce nom de baptême, la population a ajouté un nom personnel. Avec le temps, le premier devient le nom de famille tandis que le deuxième fait office de prénom. Cette manière de faire a vite eu du succès et a été transmise de génération en génération, jusqu’à nos jours.

Votre nom de famille peut vous renseigner sur votre ancêtre initial, sur l’histoire de votre famille, ou même sur votre patelin d’origine. 

En France, il y a quatre origines possibles pour un nom de famille:

  1. Noms de baptême: Jean-martin, Thomas, Pierre
  2. Noms de localisation: Dupont, Duval, Dubois
  3. Noms de métier: Boucher, Dufour, Lemarchand
  4. Sobriquets: souvent pour moquer, rarement pour faire l’éloge, comme Lepetit, Legrand, Leborgne.
Pourquoi porte-t-on un nom de famille?

Pourquoi porte-t-on un nom de famille?

Contrairement à l’époque des Gaulois, on peut aujourd’hui différencier non seulement les individus, mais aussi leurs familles. 

Les noms de famille sont une sorte de code identitaire qui sert à relier les personnes et à former des cellules familiales, le socle de toute société.

Si le prénom permet de différencier l’individu au sein de sa famille, le nom de famille quant à lui donne accès à une identité qui lui est propre à un niveau plus élargi. La combinaison du nom et du prénom donne aujourd’hui au citoyen un code identitaire (presque) unique au monde.

Qui attribue les noms de famille?

Chaque enfant qui naît reçoit un nom de famille en France. La transmission des noms de famille est obligatoire depuis le 16ᵉ siècle. À cette période, il s’agit encore de registres de baptêmes, aujourd’hui, on appelle cela les livrets de famille.

Ce sont les parents qui attribuent un nom de famille à leur descendance. Cette transmission est régie par la loi et garantit un code identitaire à chaque citoyen. 

Qu’est-ce que la transmission du nom de famille?

La transmission du nom de famille est le processus à travers lequel votre nom de famille vous a été légué par l’un de vos parents ou par les deux à la fois. La majorité des noms de famille en France sont transmis de père en fils depuis plusieurs générations.

Aujourd’hui en France, après le mariage, contrairement à une idée reçue, chacun des deux époux peut conserver son nom de famille. Si la tradition dit que la femme doit abandonner son nom de famille pour adopter celui de son mari, la tendance de nos jours fait que l’on utilise un double nom.

Ce sont les parents qui transmettent un nom de famille à leur enfant. À sa naissance, ce dernier doit être enregistré avec le nom de famille de son père, celui de sa mère, ou bien un double nom qui joint les deux.

Quelle est la différence entre un patronyme et un matronyme?

À la différence du patronyme, qui est transmis du père à l’enfant, le matronyme est légué de la mère à l’enfant. Le patronyme est donc le nom de famille du père, le matronyme est celui de la mère.

Aujourd’hui, un enfant à sa naissance peut avoir un patronyme, un matronyme, ou bien les deux à la fois. Il n’y a aucune loi qui interdit à la mère de transmettre son nom de famille à son fils ou à sa fille. 

Peut-on changer de nom de famille?

Il n’est pas impossible de changer son nom de famille en France. Cependant, la procédure est plutôt compliquée et la réponse n’est pas toujours positive. Plus de 3.500 personnes ont tenté de changer leurs noms de famille en 2021, 35% des demandes ont été refusées.

Les motifs légitimes pour que vous puissiez changer votre nom de famille en France sont:

  • Un risque d’extinction de votre nom de famille
  • un nom de famille péjoratif ou ayant une mauvaise réputation

Vous pouvez toutefois faire valoir d’autres motifs, comme un nom de famille qui rappelle un parent violent.

Pour changer votre nom de famille en France, il vous faut publier votre requête sur le journal officiel ou n’importe quel autre journal d’annonces légales. Suite à cela, adressez votre demande au ministère de la Justice: parmi les documents exigés, un justificatif expliquant les raisons du changement.

Collier de Naissance avec Initiale

Doit-on écrire le nom avant le prénom? (Ne faites plus la faute)

Il est généralement admis de mettre le prénom avant le nom. Ceci dit, tout dépend de la situation.

Dans les situations formelles, on donne le prénom avant le nom.

Par exemple, si votre nom de famille est Duval et que votre prénom est Jacques, alors écrivez Jacques Duval. Dans les situations informelles, les Français ne donnent d’habitude que leur prénom.

Dans quel ordre écrire ses initiales?

À l’instar de la manière d’écrire votre nom complet, vos initiales doivent être écrites ou gravées en commençant par celle du prénom.

Si votre prénom est Sarah et que votre nom de famille est Alan, sur votre chevalière, gravez S.A.

Le mot de la fin

Votre nom de famille est un véritable diamant qui s’est forgé à travers les siècles. Si vous êtes Français, le nom de famille que vous portez découle sans doute d’un long voyage qui commence à l’époque des gaulois. Il a vécu la civilisation romaine, la naissance de l’église, puis les rois de France. 

Un tel voyage doit se terminer sur un bijou sur lequel seront gravées vos initiales.

Cela tombe d’ailleurs bien, car la bijouterie Amour & Bijoux met à votre disposition son savoir-faire afin de vous offrir toute sorte de bijoux sur lesquels vous pouvez graver vos noms ou vos initiales.

You may also like

Voir tous les articles
Example blog post
Example blog post
Example blog post